Depuis 3 ans, l’ONG AGIR et l’Action pour la Conscience Citoyenne (A.C.C.) organisent le concours-débat inter-universitaire panafricain.
La COPAD, c’est une compétition annuelle en forme de tournoi, où des étudiants qui représentent leurs pays par équipe débattent sur des thèmes choisis. Un jury évalue la pertinence des énoncés, puis désigne l’équipe et donc le pays vainqueur ainsi que le meilleur débatteur de la manche.

Cette année c’est la troisième édition de cette compétition et cela sera une fois de plus l’occasion pour de jeunes citoyens africains de s’affirmer, se découvrir et débattre sur des thématiques telles que l’intégration africaine, la démocratie, les politiques sectorielles, l’immigration, etc.

Conçue pour impacter positivement les consciences en débattant de questions actuelles mais délaissées, la COPAD a pour objectif de faire s’engager les jeunes d’aujourd’hui pour que se construise l’Afrique de demain.

C’est aussi l’occasion de défendre des valeurs auprès des 200 millions de jeunes africains : l’échange, la réflexion, le respect mutuel, l’affirmation de soi, l’éloquence. A cet égard, le logo de la COPAD, le baobab, symbolise et représente à juste titre les valeurs défendues par cette compétition : la sagesse, la vérité, l’intelligence, l’engagement….

Depuis sa création, la COPAD a eu une résonance certaine puisque, durant les précédents éditions, plus de 1 millions d’étudiants ont été directement impliqués dans cette compétition, et une centaine de débatteurs se sont affrontés, sous les yeux de partenaires tant universitaires que d’entreprises privées. A noter que les deux premières éditions ont été remportées par le Mali.

L’édition 2018, la 3ème, se déroule à Abidjan à partir du 26 février. Cette compétition se placera sous le patronage de la Première Dame de Côte d’Ivoire, Madame Dominique Ouattara, et ainsi le trophée de cette année portera son nom. Le Minstère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique co-organise ce tournoi au nom de la Côte d’Ivoire.

Après avoir eu lieu au Sénégal puis au Mali, cette édition s’ouvre à de nouveau pays, et réunit désormais huit pays de l’Afrique de l’Ouest : la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger, le Sénégal, et le Togo.